BOBC

WIKINDX Resources

Martin, Côme: "Le travail de classification de l’OuBaPo, ou la mise en normes de l’excentricité." In: Leaves 6 (2018), <https://climas.u-bordea ... xcentricite-come-martin> (15. Jan. 2021) 
Added by: joachim (01/15/2021 12:23:41 PM)   
Resource type: Web Article
Languages: French
Peer reviewed
BibTeX citation key: Martin2018b
Email resource to friend
View all bibliographic details
Categories: General
Keywords: Avantgarde, France, OuBaPo
Creators: Martin
Collection: Leaves
Views: 6/26
Attachments   URLs   https://climas.u-b ... ricite-come-martin
Abstract
[Abstract in English below]

Officiellement créé en 1992, l’OuBaPo se caractérise dès la parution du premier de ses OuPus par la classification et la définition de ses procédés en une liste de contraintes, rigide et néanmoins évolutive (à l’instar de son aînée l’OuLiPo). Dans l’OuPus, Thierry Groensteen définit une taxonomie en deux branches principales, les contraintes génératrices et transformatrices, qui sert depuis à deux mouvements simultanés au sein de l’Ouvroir : d’une part, expérimenter avec les contraintes existantes pour produire de nouvelles œuvres, ou inventer de nouvelles contraintes qui puissent être classifiées à leur tour ; d’autre part – et de façon moins fréquente – intégrer au sein de la bibliothèque OuBaPienne des œuvres qui n’en font pas partie, soit parce que leurs auteurs ne sont pas membres de l’Ouvroir (Marc-Antoine Mathieu), soit parce que les œuvres ont été produites avant 1992 (Gustave Verbeek).
L’OuBaPo peut alors être considéré comme un appareil de classification et de formalisation d’un certain nombre de contraintes pouvant être considérées comme excentriques, qu’elles soient formelles, narratives ou esthétiques. Des œuvres qui se démarquent de formes et de récits plus conventionnels ne peuvent alors se penser hors d’un canon assez souple pour les intégrer, mais qui de fait rejette d’autres expérimentations comme la bande dessinée infranarrative. Par son travail, l’OuBaPo opère en outre une sélection historique de ce qui peut être considéré comme hors-norme dans la bande dessinée, occultant de fait de nombreuses excentricités non-OuBaPiennes et en intégrant d’autres de façon arbitraire.

The OuBaPo, officially created in 1992, included in its very first work (OuPus 1) a classification and definition of its devices in a strict, yet evolutive, list of constraints (like its elder, the OuLiPo). In the OuPus, Thierry Groensteen defines a taxonomy in two main branches, generative and transformative constraints, which has generated two simultaneous movements within the Ouvroir: experimenting with existing constraints to produce new works or inventing new constraints that can be classified in turn; more rarely, including in the OuBaPo library works that are not part of the group, either because their authors are not members (Marc-Antoine Mathieu) or because the works were produced before 1992 (Gustave Verbeek).
One can thus consider the OuBaPo as a means to classify and formalize a number of constraints that may be considered eccentric, be they formal, narrative or aesthetic. As a consequence, works that distance themselves from more conventional stories and forms cannot be conceptualized outside of a canon flexible enough to include them, but which de facto rejects other experimentations, such as infranarrative comics. Besides, through its endeavor the OuBapo presents a historical selection of what can be considered atypical in comics, concealing several non-OuBaPian eccentricities and arbitrarily integrating others.


  
WIKINDX 6.4.9 | Total resources: 13415 | Username: -- | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography | Style: Comicforschung-Bibliographie Stil (CFB)


PHP execution time: 0.02562 s
SQL execution time: 0.08115 s
TPL rendering time: 0.00225 s
Total elapsed time: 0.10902 s
Peak memory usage: 1.6949 MB
Memory at close: 1.6439 MB
Database queries: 64